Alexis Corbière (France Insoumise) : son message sur l’attentat de Charlie-Hebdo scandalise les internautes !

Le député de la France insoumise fait une bévue lors de son commentaire sur un article de Médiapart au sujet du procès de l’attentat contre Charlie Hebdo.

Il faut dire que l’attaque contre le journal de Charlie Hebdo a fait parler les médias de par le monde et cet événement est resté gravé dans les cœurs des français, et surtout dans la mémoire des familles des victimes. Alexis Corbière a saisi l’occasion pendant que tout le monde a les yeux rivés sur le procès de Charlie Hebdo, pour faire une petite publicité de son livre et cela n’aurait pas plu aux internautes.

Les propos du député de la Insoumise Alexis Corbière, qui affolent la toile

Charlie Hebdo est un journal hebdomadaire qui a fait l’objet d’une cible lors d’un attentat terroriste le 7 janvier 2015. Cet événement malheureux qui a causé plusieurs morts, a connu un rebondissement ce 2 septembre avec un procès historique qui a été ouvert au niveau de la cour d’assises spéciale dans la capitale française. Toute la rédaction du journal avait été décimé. Ce procès qui s’est ouvert mercredi, s’achèvera le 10 novembre 2020. 14 personnes seront jugées dans cette affaire. Depuis l’ouverture de ce procès à , plusieurs acteurs politiques, chroniqueurs et journalistes ne cessent de s’exprimer à propos. Ceci étant, les acteurs du secteur judiciaire conviés sur les plateaux de radio et , essayent d’expliquer leur ressenti à l’égard des images, vidéos de télésurveillances et des différents témoignages recueillis dans ce .

Dans une parution de Médiapart ce jeudi 10 septembre, ce site d’actualité s’est exprimé sur la salle de rédaction de l’hebdomadaire quelque temps avant l’attentat. Les membres de la rédaction s’apprêtaient à tenir une conférence et avaient été interrompus. L’auteur de cet article déclarait « les miettes de pain qui sortent du manteau de Cabu, la galette des Rois de la dessinatrice Corinne Rey, les livres de l’économiste Bernard Maris, (…) celui qu’il conseille, Robespierre, reviens ! d’Alexis Corbière ». Sur son compte Twitter, le député qui n’a pas hésité à se féliciter concernant cette anecdote, a commenté en disant « Où je découvre, non sans émotion, que quelques minutes avant d’être assassiné, Bernard Marris (sic) conseillait à un de ses copains de la rédaction de Charlie Hebdo mon petit livre Robespierre, reviens ».

Plusieurs critiques à l’endroit d’Alexis Corbière

Toutefois, les internautes n’ont pas manqué de s’indigner face à son message. Son commentaire, contrairement à ce qu’il pensait, n’a pas été apprécié sur la toile. L’une des réactions marquantes est bien celle du Dr Jean-Daniel Flaysakier qui intervient régulièrement sur . Ce dernier a glissé un message où il taquine l’auteur du post en disant « Et Melenchon qui crache sur Charlie Hebdo il y a quelques jours ça vous procure quel type d’émotion ? ». Il s’est fait rejoindre par plusieurs autres anonymes qui estiment que c’est « indigne » et pour d’autres c’est de « l’horreur » pour Alexis Corbière de se servir du procès de Charlie Hebdo pour faire la promotion de son livre. Les internautes n’ont pas été du tout tendres avec le mari de Raquel Garrido. Le député qui était visiblement à la recherche de nouveaux lecteurs de ses ouvrages, s’est attiré les foudres de ces derniers. Il n’aurait certainement pas dû s’exprimer sur ce procès de cette façon.

Lors du procès sur l’attentat contre le journal Charlie Hebdo, Simon Fieschi, l’un des survivants de ce drame s’est exprimé sur les séquelles laissées par cet événement malheureux. Ce dernier avait été grièvement blessé lors des tirs de balles. Il faut dire que Simon Fieschi qui a tenu à témoigner à la barre se déplace désormais avec une béquille. En effet, ce jeune homme de 36 ans était chargé de l’animation du site web et des réseaux sociaux du journal. Son bureau était situé à l’entrée du bâtiment qui abritait cet organe de presse. Ceci étant, il a été l’une des premières personnes sur qui les balles ont été tirées. Ayant été atteint de deux balles pratiquement, sa taille aurait diminué de sept centimètres car ces balles avaient touché sa colonne vertébrale. De plus, il déclare avoir perdu l’opposition de son pouce et ne peut plus nouer lui-même ses lacets.


Justin Bréant

Justin Bréant

Ancien parisien exhilé au Pays Basque, je suis fasciné par l'univers du cinéma et des séries TV. Pigiste pour plusieurs magazines et de nature curieuse, je partage mon analyse sur tous les sujets.